Plus d’argent, plus d’or

Même pour un barde aussi talentueux que moi, il m’est arrivé de subir une baisse d’intérêt pour mes prestations, qui a une répercussion directe sur mes finances. Pour pallier à ce problème récurrent, j’ai composé une petite chanson.

L’serveur m’a dit qu’ma bourse
Toute pleine, elle s’est vidée.
Cette nouvelle, il me faut l’annoncer
Aux invités, je suis fauché.

J’ai pris une dose de bière
Afin d’trouver des arguments.
Je n’ai pas pu faire mes prières,
Car je n’en avais plus le temps.

Au fond de ma chope, mes yeux ont plongé
Et ils m’ont donné la solution.
Aussitôt, sur la table, j’ai grimpé
Parler à mes amis sur ce ton :

« Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs,
Reprenez avec moi tous en cœur :

Plus d’argent, plus d’or, merci de régler avec moi
Comme j’ai plus d’argent, plus d’or, merci de régler avec moi
Maintenant que ma bourse est vide.
Ne faites donc pas les timides
Plus d’argent, plus d’or, merci de régler avec moi.

Puis j’ai réclamé le silence
Afin d’observer les réactions.
Sur certains visages de l’assistance
Se reflétait surtout l’indignation.

Quant aux autres, visiblement bourrés,
Sachant qu’ils n’avaient rien compris,
Ils me demandèrent encore de répéter
La chanson de l’argent, de l’or :

« Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs,
Reprenez avec moi tous en cœur :

Plus d’argent, plus d’or, merci de régler avec moi
Comme j’ai plus d’argent, plus d’or, merci de régler avec moi
Maintenant que ma bourse est vide.
Ne faites donc pas les timides
Plus d’argent, plus d’or, merci de régler avec moi.

Maintenant, tout est fait, tout est dit
Et mes amis sont tous partis.
Fauché, je dois rester à l’auberge,
J’en ai l’air, mais le dire, à quoi bon ?

Quand j’aurai réglé toutes mes dettes,
J’irais tout droit, tout droit faire la fête,
Mais j’essaierai encore au repas du midi
La chanson de l’argent, de l’or :

« Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs,
Reprenez avec moi tous en cœur :

Plus d’argent, plus d’or, merci de régler avec moi
Comme j’ai plus d’argent, plus d’or, merci de régler avec moi
Maintenant que ma bourse est vide.
Ne faites donc pas les timides
Plus d’argent, plus d’or, merci de régler avec moi.

Parodie de la chanson d’Eddy Mitchel : pas de boogie-woogie.

Merci de laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.