Ce soir

Ne croyez pas que la vie d’un barde soit de tout repos, parfois les rivalités entre ménestrels peuvent se révéler très dangereuses.

 

Ce soir j’attends Olgir
J’ai apporté mon gourdin
Je le frappe pour l’endurcir
Olgir, il rira moins
Ce soir j’attends Olgir
On ira dans la p’tite rue
Pour discuter sans rire
Olgir et moi, à coup de massue
Olgir, c’est mon rival
C’est mon ennemi à moi
Même qu’il est trop fort pour moi
Comme le dit le barde royal
Ce soir j’attends Olgir
J’lui fracasserai les dents
Il ravalera son sourire
Olgir, il s’ra moins chiant.
olgir barde chanson parodie jacques brel
Il est tellement doué
Il est tellement mieux que moi
Il est ce que je hais
Olgir, que j’attends là

Ce soir j’attends Olgir
Mais il pleut sur mon gourdin
Il pleut à n’en plus finir
Et Olgir n’arrive point
Ce soir j’attends Olgir
C’est trop tard pour la p’tite rue
Les gardes sont de sortie
Et Olgir n’arrive pas
Olgir, c’est mon rival
C’est mon concurrent à moi
Même qu’il est trop bon pour moi
Comme le dit le garde royal
Ce soir j’attends Olgir
J’lui fracasserai les bras
Ça le fera souffrir
Olgir, il n’aime pas ça.

Il est tellement doué
Il est tellement mieux que moi
Il est ce que je hais
Olgir, que j’attends là

Ce soir j’attendais Olgir
Mais j’ai jeté mon gourdin
Je l’ai jeté sans réfléchir
Olgir ne viendra point
Ce soir j’attendais Olgir
C’est fichu pour le combat
Je reste seul à le haïr
Olgir ne viendra pas
Olgir, c’est mon adversaire
C’est ma hantise à moi
Même qu’il est trop doué pour moi
Comme le dit ma propre mère
Ce soir j’attendais Olgir
Mais J’ne le frapperais pas
On doit fermer au « Porc à frire »
Olgir ne viendras pas

Il est tellement doué
Il est tellement mieux que moi
Il est ce que je hais
Olgir, que j’attends là

Demain, j’attendrai Olgir
Je rapporterai mon gourdin
Et du fer pour le durcir
Olgir, j’lui frapperai les mains
Demain, j’attendrai Olgir
J’l’emmènerai dans la p’tite rue
Pour pouvoir en finir
Olgir et moi, à coup de massue
Olgir, c’est mon rival
Il est bien meilleur que moi
Et je le déteste pour ça
Comme dit le barde royal
Ce soir j’attendrai Olgir
J’lui briserai le poignet
Il ne pourra plus écrire
Olgir, c’est terminé.

 
(note du dragon noir : pour bien apprécier le travail parodique de notre barde, vous pouvez écouter la chanson de Jacques Brel : « Madeleine »)
 
éditions du dragon noir éditeur de romans de fantasy et de fantastique olgir bardeSi cette parodie vous a plu, n’hésitez pas à commenter, à vous abonner, à partager ou juste cliquer sur « j’aime ».