Ma mine

Une chanson désormais entrée dans les classiques du répertoire nain créé par Darim le wagonnier. Elle raconte les regrets d’un nain qui n’a pas eu le destin qu’il souhaitait, celui de vivre au fond d’une mine.

nain olgir le barde
Toi la mine où j’n’ai jamais bossé
Sais-tu si je t’avais trouvé
Ce que nous aurions fait ensemble.
Une pioche, une lanterne, j’aurais achetés
Alors je n’aurais plus bougé
De cet endroit qui me ressemble.
La pierre, j’l’aurais creusée avec ardeur.
Je serais d’venu un vrai mineur
Avec un casque comme mes aïeux.
Sûr qu’un jour je m’serais blessé
En frappant un morceau de minerai
Qui voulait pas se couper en deux.

Mais tu n’es pas là.
À qui la faute ?
Peut-être aux gobelins,
Ou aux humains,
À cause des nains, certainement pas !

Toi la mine où j’n’ai jamais bossé
Si tu savais ce qu’j’ai marché
À ta recherche en solitaire.
Si tu ne m’avais pas fait faux-bond
J’aurais pu chanter des chansons
Dans tes galeries, là-bas sous terre.
Si la vie s’était comportée mieux
Elle m’aurait apporté, mon dieu
Du minerai de fer
Des pépites d’or.
Elle aurait surement amené
Plein de galeries, un wagonnet
Une nainette et un trésor.

Mais tu n’es pas là.
À qui la faute ?
Peut-être aux gobelins,
Ou aux humains,
À cause des nains, certainement pas !

Toi l’refuge que je n’aurais jamais
Je suis moins seul de t’avoir fait,
Rêvé ma vie dans ma caverne.
Je t’ai dérangé tu me pardonnes
Ici quand la vie me bastonne
Je noie ma peine à la taverne.

(note du dragon noir : pour bien apprécier le travail parodique de notre barde, vous pouvez écouter la chanson de Maxime le forestier : « Mon frère »)

éditions du dragon noir éditeur de romans de fantasy et de fantastique olgir barde mine forestier

Si cette parodie vous a plu, n’hésitez pas à commenter, à vous abonner, à partager ou juste cliquer sur « j’aime », merci pour notre barde.

Laisser un commentaire