La succession au royaume des humains par Goltar

Succession royalechateau succession roi homme

Les territoires humains sont tous dirigés par un roi. Ce roi possède tous les pouvoirs et, il peut en user comme bon lui semble. Quoiqu’en pratique, ceux qui en profitent, pour assouvir leurs désirs sans trop s’occuper de la bonne gestion du royaume, ne font pas de vieux os. Comme dit l’adage : un roi juste et bon prolonge son temps. Cela dit, les régicides n’arrivent que rarement dans les royaumes humains, car le roi n’occupe pas ce poste par hasard.

Contrairement aux anciennes pratiques, l’accession au trône ne se fait pas par droit de naissance. En effet, l’ainé des princes ne devient pas roi lorsque celui-ci meure. Chaque roi, durant son règne, a le devoir de dresser une liste de personnes susceptibles de le succéder. Les prétendants proviennent en général de hautes familles nobles, toutefois il arrive qu’un nom issu d’une famille noble plus modeste ou celui d’un roturier y figure. Il me faut préciser que la liste ne comporte pas uniquement des noms d’hommes. Les femmes sont également représentées et, il n’est pas rare qu’un royaume soit dirigé par une reine.

Le roi prête une attention particulière aux possibles héritiers. Il leur soumet différentes tâches, afin de les former ou de les tester. Cette liste, tenue secrète, est régulièrement mise à jour, copiée et gardée par les pairs du royaume, les dix plus importants seigneurs. Lorsque le roi meurt ou abdique, le conseil des pairs se réunit et discute du prétendant en haut de liste. Ensuite, ils votent. Si une majorité se dégage, un roi ou une reine sera proclamé. Dans le cas contraire, l’accession du candidat suivant sera examinée.

Il arrive parfois qu’aucune majorité ne se dégage après le parcours de toute la liste. Si la liste comporte moins de dix noms, les pairs peuvent ajouter, en fin de liste, d’autres noms et voter, sinon ils doivent négocier pour trouver un accord. Ce procédé, bien que judicieux, n’est pas idéal et il arrive malheureusement qu’un problème de succession se règle par une guerre. Dans le prochain cours, nous étudierons la succession chez les orques, particulièrement violente, qui déclenche systématiquement une guerre civile.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire